Mon expérience de l’haptonomie

Pendant ma grossesse, comme beaucoup d’entre nous, il m’est arrivé d’être angoissée. Ma fille n’étais pas toujours très active et j’ai attendu plus longtemps que d’autres les fameux coups de pieds de bébé. Je dirais d’ailleurs que ce n’était pas vraiment des coups de pieds, plutôt de petits tapes occasionnelles pour me faire un petit coucou et me dire que tout allait bien. Après tout, elle était bien au chaud et constamment bercée, pourquoi aurait-elle eu besoin de gigoter tout le temps.

hapto6

Comme je n’étais toujours pas rassurée, j’ai repensé aux différents cours qu’on nous proposait à la maternité. C’était la première fois que j’entendais parler d’haptonomie. L’haptonomie permet aux futurs parents et surtout aux papas d’entrer plus tôt en contact avec leur bébé, dès le quatrième mois (quand on commence à sentir bébé bouger), le toucher étant le premier sens permettant d’en contact avec lui. Du grec « hapto », « toucher pour rendre sain », l’haptonomie permet à la fois de sécuriser le bébé. Cette sécurité affective doit ensuite permettre à l’enfant d’accéder à une plus grande autonomie enfant. L’haptonomie est également une méthode d’aide à l’accouchement. En guidant bébé par le toucher, l’accouchement se passe plus sereinement pour lui et aussi pour la maman.

Pour moi, le contact avec le papa avant la naissance était très important et c’est ainsi que je nous ai inscrit aux séances d’haptonomie avec une sage-femme. Lors des différentes séances, celle-ci a invité papa à exercer de petits pressions sur mon ventre, telles des petites vagues, pour inviter bébé à venir se lover dans sa main. Et là, la magie s’est exercé: j’ai senti ma fille se déplacer dans mon ventre et venir se placer dans la main de son père qui pour le coup a bien sûr été très ému.

hapto1

Je me souviens qu’au fil des séances, elle grandissait et que papa sentait quelle partie de son corps se frottait à lui, un coude, une jambe. Plus les séances avançait et plus bébé venait se blottir rapidement contre son papa.

Je me souviens aussi qu’elle a commencé à répondre en caressant également la main de son père à travers la paroi de mon ventre. (Bien sûr, la voix joue un rôle également.)

Je me souviens à quel point ses séances m’ont rassurée, je sentais enfin ma fille réagir. Elle réagissait surtout au toucher de papa et se prenait au jeu de suivre sa main sur mon ventre.

hapto5

Je conseillerais l’haptonomie à toutes les mamans, puisque chéri et moi avons vraiment senti un lien fort se créer entre nous trois.

Pour ce qui est de l’accouchement, l’haptonomie ne m’a pas directement aidée, j’ai davantage suivi les conseils des cours de préparation traditionnels.

En ce qui concerne le développement affectif de ma fille, elle est très fusionnelle avec moi et en ce moment, elle dit préférer être avec maman que papa. Mais à 31 mois, tout change tous les jours et en tout cas, elle est une petite fille joyeuse et épanouie.

Je ne peux pas assurer que l’haptonomie influencera l’avenir affectif de ma fille (cela a certainement joué un rôle tout comme l’éducation bienveillante que nous essayons de lui donner quotidiennement) , mais je sais qu’elle a définitivement créé un lien fort entre nous lors de la grossesse.

hapto3

Et vous, avez-vous suivi des cours pendant votre grossesse ? Quels souvenirs en gardez-vous ?

N’hésitez pas si vous avez des questions.

À bientôt,

Dee.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *